Morphologie historique du grec. by Pierre Chantraine

By Pierre Chantraine

Show description

Read Online or Download Morphologie historique du grec. PDF

Similar french books

Camus (Life &Times)

Camus's works retain being rediscovered and set opposed to a latest backdrop. whereas he's usually acknowledged to be a author of allegories and ethical abstractions, his fiction and philosophical essays are, as this booklet goals to spotlight, autobiographical of their origins and incidents. The Stranger is mostly considered as a vintage, one of many few novels taught in colleges and universities and located on such a lot lists of the easiest glossy novels.

Extra resources for Morphologie historique du grec.

Sample text

Le datif pluriel présente en grec, suivant les dialectes, une désinence -οις ou -otai. Ces désinences ne continuent pas proprement un datif indo-européen. La désinence -οις repose sur un instrumental indo-européen *-o/s attesté dans le sanskrit -ais, le latin -is, etc. En grec commun la longue de la diphtongue à premier élément long s'est abrégée devant le groupe i -f consonne. La désinence -οισι est un ancien locatif qui rappelle la désinence *-oisu attestée dans diverses langues indo-européennes : avest.

Remarques I. — Le nom de l'arbre est chez Homère et Hérodote δένδρεον ; c'est peut-être d'après une prononciation disyllabique de δενδρέω, δενδρέων (Γ 132, τ 520) qu'a été constituée une flexion δένδρον, δένδρου attestée chez Hérodote et constante en attique. ), en dorien (/. G. ), et dans la koiné. Π. — Άνδράποδα est un collectif désignant les « esclaves » et constitué d'après τετράποδα. Homère (H 475) emploie un datif athématique άνδραπόδεσσι, mais l'attique a généralisé une flexion thématique, dat.

Le texte est parfois gravement altéré : Ζ 344 les manuscrits donnent κακομηχάνου όκρυοέσσης qui recouvre κακομηχάνοο κρυοέσσης ; de même I 64 il faut poser έπιδημίοο κρυόεντος pour έπιδημίου όκρυόεντος. La désinence -ου est donc une contraction de -oo. Cette contraction se trouve attestée dans l'épopée, et au temps fort ou à la fin du vers on ne peut tenter de la corriger en - # oo. La langue d'Homère utilise donc trois désinences, -oio, - # oo qui n'est pas attesté mais que l'on peut ou doit parfois restituer, et -ου.

Download PDF sample

Rated 4.72 of 5 – based on 3 votes