Corpus Hermeticum, Tome 4 : Les Aigles du Crépuscule by Enrique Alcatena, Mikis

By Enrique Alcatena, Mikis

Show description

Read or Download Corpus Hermeticum, Tome 4 : Les Aigles du Crépuscule PDF

Best french books

Camus (Life &Times)

Camus's works retain being rediscovered and set opposed to a latest backdrop. whereas he's frequently acknowledged to be a author of allegories and ethical abstractions, his fiction and philosophical essays are, as this e-book goals to spotlight, autobiographical of their origins and incidents. The Stranger is mostly considered as a vintage, one of many few novels taught in colleges and universities and located on so much lists of the simplest sleek novels.

Additional info for Corpus Hermeticum, Tome 4 : Les Aigles du Crépuscule

Example text

D’ailleurs, de son vivant, fut forgée l’expression « tempérant comme Zénon le philosophe ». Maîtrisant bien ses besoins physiologiques et affectifs, l’homme avait gardé plusieurs traits de son passé cynique : une volonté tendue vers la vertu, une grande vivacité d’esprit et une ironie assez vive. Par exemple, à un jeune homme qui débitait des inepties, il déclara : « Voilà pourquoi nous avons deux oreilles et une seule bouche, pour écouter plus et parler moins. » Un conseil qui, fait notable, vaut de l’or… aujourd’hui encore !

La fortune de l’apôtre du stoïcisme, prompt à recommander l’impassibilité envers la richesse, avait atteint un niveau tel, que les critiques s’élevèrent, les plus virulentes émanant de Suillius Rufus, le gendre d’Ovide. Sénèque lui fit un procès et obtint son exil vers l’année 58. Son célèbre traité De la vie heureuse, rédigé à cette époque, transpose sous forme de texte philosophique la polémique avec Suillius. Avec le temps, le caractère despotique de Néron ne cessa de s’affirmer. Vers 62, disgracié une nouvelle fois, il parvint à se placer dans une semi-retraite, espérant juste se faire oublier des puissants et pratiquer la philosophie.

Peut-être a-t-il un temps pratiqué le métier paternel avant d’étudier, donc, la pensée des physiciens ioniens, et sans doute celle d’Héraclite. Il découvre les sophistes (Gorgias de Léontion, Protagoras d’Abdère, Prodicos de Céos…) et s’en approprie les méthodes. Elles feront de lui un raisonneur redoutable. C’est probablement vers la quarantaine que Socrate devient le philosophe circulant sans relâche dans Athènes et fréquentant indifféremment notables et hommes du peuple. Mais avant d’en arriver là, il aurait entrepris un mystérieux voyage à Delphes, la ville des oracles.

Download PDF sample

Rated 4.29 of 5 – based on 39 votes